Nouvelle horrifique

Tu crois pouvoir me lire. Me maîtriser, me contenir juste sur cette page. Mais il est déjà trop tard. Je pénètre dans ton être. Peine-être… Je suis toi. Je m’inscris et tu cries. Plus jamais je ne te lâcherai. Mes mots sont tes maux. Meurs avec moi, lecteur.

– 50 nuances de maux,  M. Mih. –

histoire-horrifique

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *