De l’Aïkido en périsco ? 4/5

Idées, pistes et exercices en vrac

Si tu as raté le début, c’est par là.

Chacun des exercices suivants peut (et doit) être adapté en fonction de l’âge, du nombre d’enfant, de notre humeur, de l’humeur des enfants, de l’énergie, de notre imagination.

Rendre à l’écrit des actions, la chose n’est pas aisée. S’il manque des informations, inventez-les !

Ce sont des possibilités, une façon de faire, énoncées à titre d’exemples, pour pouvoir créer ses propres exercices… Ou tout simplement amener un peu de nouveauté dans ces cours.
J’ai volontairement évité de mettre les objectifs pédagogiques, de peur de restreindre l’exercice à juste quelques compétences. Une petite variante peut totalement changer les objectifs pédagogiques visés.

Techniques

 

  • Aï Hammi Katate Dori Ikkyo : « La Technique du chapeau » : Je prends mon chapeau, je le met sur ta tête, et l’autre main vient aider.
  • Aï Hammi Katate Dori Shihoo Nage : « La Technique du Manège » : Je prends un ticket (mettre sa main sur la main qui saisit du partenaire), je rentre dans le manège (on avance d’un pas) et je fais un tour.
  • Gyaku Hammi Katate Dori Uchi Kaiten Nage : « La Technique de la Maison » : Je sonne (atemi qui touche le bout du nez), j’ouvre la porte, je rentre dans la maison, et je claque la porte (finir en projection)
-Ryote Kata Dori Tenchi Nage : « Terre-Ciel » : Une main va au ciel, l’autre à la terre…

Chutes

 

  • Mae Ukemi : « La chute du pantalon » : La main qui est devant tient le bas du pantalon de la jambe qui est devant, et on essaye de tenir jusqu’à la fin
.
  • Mae Ukemi en suwari Waza : « La chute de l’éléphant » : On a une trompe, on pose une patte au sol, et la trompe chasse une jambe.

Échauffements

  • La purée d’orteil : on fait de la purée, on la chauffe (frotter le pied sur le sol), on la sert (on tape quelques fois avec le devant du pied).
  • Jambes écartées, on ramasse de l’eau, on la jette en l’air, plusieurs fois.
  • Ensuite, forcément, il faut se sécher les mains, on les secoue dans tout les sens.
  • Vous aimez les glaces ? (dire oui avec la tête)
  • Vous aimez les choux de Bruxelles ? (dire non avec la tête)
  • Vous aimez les glaces aux choux de Bruxelles ? (faire des cercles avec la tête)
  • Echauffement cardiaque + attention : Demandez aux enfants de se mettre le plus rapidement possible sur le dos, le ventre, pont dos, pont ventre, seiza, debout…
  • Différentes marches : le canard, l’otarie (plat ventre, avance seulement avec les bras), le cheval (4pattes, avance en simultanée bras et jambe opposés), araignée…
  • Le chat respire (do-do-do). Partie d’un mur : respiration autorisé. Dès qu’on ne touche plus le mur, obligé de dire do-do-do pour montrer qu’on ne respire pas. (aller d’un mur à un autre, parcours…)
  • Activation cardio : Courir autour du tatami : taper une fois dans les mains : on saute ; deux fois : tout le monde à plat ventre ; trois fois, en shikko…
  • Progression de superhéros : les enfants progressent sur du sable, puis sur un volcan, puis dans l’eau, puis…

Méthode pour l’échauffement : au bout de la 3ème séance, les enfants peuvent eux-même proposer un échauffement. Attention aux idée loufoques, et penser à préciser l’intérêt de tel ou tel échauffement (certains garçons affectionnent les pompes… oui, uniquement si on prête attention à nos omoplates).

Exercices

Pour les chutes

  • L’enseignant est en seiza, attraper sa main et partir en chute. Variante en étant debout avec le Jo.
  • Chuter, se coucher par terre, le suivant fait de même au-dessus du premier, et se couche aussi par terre, plus loin. Et ainsi de suite (à adapter pour chaque type de chute, ou avec une technique de projection).
  • Avec un ballon (en le lançant, en le rattrapant, en le gardant dans les bras…)
  • Des chutes avant, mais ne pas se relever, rester couché au sol.
  • Le mot magique : tout le monde se déplace, dès que le senseï dit le mot, tout le monde doit faire la chute prévu ou le mouvement prévu.
  • Course de chutes lentes (le dernier arrivé gagne)

Pour la posture

 

  • Faire les déplacements de bases, en tenant un Jo dont la pointe est sur le sol. Le Jo ne doit pas bouger pendant le déplacement.
  • En position Hamni, l’enseignant pousse les enfants les uns après les autres : chutes arrières et se remettre en place le plus rapidement possible.

Tous ensemble

  • Le Dragon : les dragons se déplacent en Shikko (ou 4 pattes, en fonction de l’âge), et doivent toucher (ou amener au sol, en fonction du groupe) les autres. Une fois touché/amené au sol, on devient aussi dragon.
  • L’hippopotame : C’est un loup où dès qu’on est touché, on se couche : pour être délivrer, il faut que quelqu’un fasse une chute au dessus de nous.
  • La ceinture chaude : passer une ceinture roulée (ou une balle) brulante (ou deux, ou trois), l’animateur ferme les yeux. Au signal, celui qui a la ceinture a perdu.
  • La poursuite : un enfant poursuit les autres, avant de les toucher, il doit forcément faire une chute.
  • Le serpent : une corde est tenu, les enfants doivent passer de l’autre coté, sans se faire toucher
  • Le radar : Deux groupes, avancer les yeux fermés jusqu’à penser être très près.
  • Chat mystérieux : des loups sont désignés discrètement, ils doivent toucher tout le monde dans le temps imparti. Pour libérer, passer entre les jambes.
  • Tous chat : En suwari Waza, toucher l’arrière du genou des autres. Compter les points.

Jeu de relation

 

  • Jeu du foulard:1 par enfant (cela peut être une ceinture). 2 par 2, en ryote dori : se défaire de la prise de son partenaire pour attraper son foulard.
  • Pas touche : par 2. Mains espacées de 10cm, l’un mène l’autre. On peut amener petit à petit vers des techniques d’Aïkido
  • Aïki à l’envers : faire une technique à l’envers.
  • Le miroir, deux par deux (agir comme un miroir vis à vis de l’autre)
  • Poignée de main : se tenir la main en essayant de déséquilibrer son partenaire : dès qu’un pied bouge, un point en moins.
  • Les kamikazes : binômes : 5 pinces à linges au Gi (sur le coté des manches, aux jambes, ceintures, dos…). Chacun doit prendre les pinces à linges de l’autre.
Les siamois : attaché ensemble avec une ceinture (à la cheville, par exemple), aller d’un point A à un point B.
  • 
Le swing des kamis : aï hammi, avec les mains qui se touchent. Changement d’hammi en gardant les mains collées.
-Le lien : binone en aï hammi, contact avec les poignets d’une main au niveau du visage. Tori bouge, Uke dout suivre tout en gardant la distance.
  • Emetteur et récepteur : Uke allongé, Tori debout. Uke doit se relever sans s’aider de ses mains, en gardant le contact avec Tori, et sans tourner le dos.
  • L’assaut des scarabées : binome : accroupi, se pousser avec les mains, ne pas saisir.
  • Si vous le pouvez : assis, dos à dos, jambes tendues, objet coincé entre les nuques, se lever sans poser les mains au sol.
  • Siamois : 2 joueurs se déplacent avec un ballon entre deux parties : fronts, hanches, pieds…
  • Poupée de chiffon : Par deux : l’un est une poupée de chiffon : jambes écartées de la largeur des épaules. Les pieds restent au sol. L’autre bouge les membres comme il le souhaite, l’autre s’adapte (en tournant les hanches, par exemple).
  • Guerre des étoiles, en suwari waza : face à face, échanger sa place les yeux fermés.
  • Le bâton : Le senseï fait un mouvement : l’enfant doit réussir à aller le plus près possible du ventre sans se faire toucher.
  • Pas touchent : par deux, les deux mains à distance de 10cm. Se déplacer en gardant toujours la même distance. Variante en tenant un Jo à deux mains : toujours tenir le jo sans bouger l’emplacement des mains sur le Jo.

 

La dernière partie est ici.

2 commentaires Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *