La couleur est plus forte que le langage !

La couleur est plus forte que le langage.

Marie-Laure Bernadac

Ce titre n’est pas de moi, j’avoue.

Depuis notre arrivée à Todos Santos (« Nous », c’est Monsieur Mih et moi-même), je dessinais beaucoup en noir et blanc.

« Tu dois saisir avec ton centre, pas avec tes mains »

« Tu n’apprends rien »

Mes multiples ratés sur le tatami (clique ici si tu veux en savoir plus sur les 5 mois d’Aïkido que j’ai entamés le 25 septembre ) sont, depuis le début de l’aventure, une nourriture efficace pour travailler un trait à la fois souple et expressif. Au débotté, voici une liste de conseils Aïkido-centrés que je peux tout aussi bien appliquer en matière de dessin :

« Relax ! N’essaye pas de garder le contrôle. Attaque franchement, ne bloque pas ton énergie, utilise l’énergie du mouvement précédent. Ne reste pas coincée au mauvais endroit, bouge ! N’aie pas peur !   » Et tant d’autres…

Si Juba Nour sensei a dit qu’il nous avait donné « assez de nourriture » pour toute une vie d’Aïkido, il a clairement donné tout autant de carburant à ma pratique plastique.

Lors des derniers jours passés à Todos Santos,  je suis progressivement revenue à la couleur dans mes dessins quotidiens. D’abord en utilisant les trois crayons aquarellables que j’avais embarqués dans mon matériel minimaliste.

La technique est différente à chaque fois. Ce n’est jamais la même.

La couleur de San Diego.

Et puis ensuite… San Diego est arrivé. Enfin, nous sommes arrivé.e.s là-bas. M. Mih et moi avons découvert un nouveau dojo, une manière différente de pratiquer l’Aïkido, une nouvelle enseignante, et une nouvelle ville. Une « ville-VILLE. » Pas une petite bourgade mexicaine cette fois-ci. Nous sommes sur le Boulevard El Cajon, juste entre deux autres boulevards parallèles aux précédents, et encore d’autres rues parallèles et d’autres rues perpendiculaires. Les murs sont peints de tags colorés qui égayent le bitume. Nous explorons en courant. Enfin j’essaye de courir derrière M.Mih qui a plus d’expérience que moi en la matière. (cf un certain article concernant le Marathon de Colmar). Lors d’une sortie* la semaine dernière (*qui nous a révélé que l’achat d’un classeur petit format était une mission impossible aux États-Unis) j’ai craqué sur une boîte d’aquarelles.

Renaissance !  Je commençais à tourner en rond avec mes mains en noir et blanc (ou presque), et l’envie de dessiner revient avec la possibilité de mettre en lumière et en couleurs…

Je suis fatiguée.

Ce dessin signe en fait la fin d’une période de fatigue au bout des doigts…

Et en plus des dessins de mains, que j’ai envie de poursuivre, je vais diversifier un peu mes modèles.  En témoigne le dessin ci-contre qui sert d’illustration principale à cet article. Première tentative de représentation de la figure humaine depuis un certain temps..

Je termine pour aujourd’hui avec ce dessin accompagné d’une phrase de Deena Drake Sensei.

Ton centre est la partie la plus puissante de ton corps.

En arts martiaux comme en arts plastiques, je cherche mon centre. Dans les deux domaines, trouver sa propre puissance est un long chemin pour certain.e.s ! (ndlr : moi 😆)

La couleur, plus forte que le langage ? En tout cas, elle laisse l’expression bien moins figée et moins définitive que des mots, tapés ou manuscrits. Eux qui impriment une lecture de l’instant qui tôt ou tard sera obsolète. En résumé : je me laisse la liberté de revenir sur tout ce que j’ai dit dans cet article. Oublie que tu l’as lu, tiens.

PS : Laisse-moi tes pensées et avis ici plutôt que sur Facebook 😉
main aikido en couleur

9 commentaires Ajoutez le votre

  1. Mélanie dit :

    Magnifique ton utilisation de la couleur, aussi bien dans le portrait que dans la dernière main de l’article ! Amuse-toi bien !

    1. Framagirl dit :

      Merci \o/ 😀

  2. sondag marie-bénédicte dit :

    j’aime la couleur, les couleurs. En effet la couleur exprime beaucoup.
    Couleurs de le vie, couleurs du temps, couleurs du jour…et de la nuit. bref à l’infini.
    « … En règle générale, la couleur est donc un moyen d’exercer une influence directe sur l’âme. La couleurest une touche. L’oeil est la marteau. L’âme est le piano aux cordes nombreuses.
    L’artiste est la main qui, par l’usage convenable de telle ou telle touche, met lâme humaine en vibration.
    Il est donc clair que l’harmonie des couleurs doit reposer uniquement sur le principe de l’entrée en contact efficace avec l’âme humaine.
    …principe de la nécessité intérieure » (extrait) Kandinsky « Du spirituel dans l’art, et de la peinture en particulier »

    Donc Elodie est en bonne voie d’évolution picturale… grâce à l’Aikido!? ça bouge, ça remue, voilà la vie. Bises

    1. Framagirl dit :

      Merci beaucoup 🙂

  3. Honegger dit :

    Je suis émue, on voit à fond ton évolution!!
    Tu es impressionnante et moi impressionnée.
    Je t’aime bisous 😘

    1. Framagirl dit :

      Oh waw 😍😍😍 les mots me manquent pour répondre à cela ! MERCI soeurette que j’aime 😙

  4. Zindy dit :

    Superbes tes illustrations, comme d’hab!
    Vous allez faire un livre ? ça vaudrait vraiment le coup ! Genre Carnet de voyage spirituel 😉

    1. Framagirl dit :

      héhé c’est une idée qui traîne oui 🙂

  5. sondag mariebenedicte dit :

    la couleur , un arc-en-ciel descendu sur l’univers et ses contenus… mais très beau sur l’^etre humain!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *