Le Bouddha Joyeux du San Diego Aïkikaï

le

Depuis que j’ai (provisoirement) quitté la France pour 5 mois d’étude intensive de l’Aïkido, j’ai aussi recommencé à dessiner un peu tous les jours. Cela a démarré à Todos Santos, au Mexique, où j’ai fait des croquis de mes propres mains pendant un peu plus d’un mois. Une fois arrivée à San Diego, j’ai poursuivi dans cette voie, tout en me laissant séduire également par la représentation d’une statuette de Bouddha joyeux, qui a sa place au sein du dojo « San Diego Aïkikaï ». Pour bien commencer 2018, je te fais partager quelques uns des croquis de cet esprit souriant qui donne de la vie au dojo même lorsqu’il est vide, après les cours.  (Oui, je l’aime beaucoup celui-là :-))

En termes d’évolution, j’ai démarré avec des croquis assez fidèles, tant en termes de forme que de proportions,  pour aller vers de plus en plus de liberté. Ce n’est sans doute pas fini. Le quatrième dessin de cette page est l’un de ceux sur lesquels j’ai commencé à avoir envie d’effacer. Effacer la première version du dessin pour travailler sur la trace, à la manière d’un palimpseste.

Le dernier dessin (et plus récent) devient très pictural, beaucoup plus centré sur l’expression du visage du personnage, et s’éloigne de la forme réelle de l’objet pour montrer plutôt son énergie, son souffle.

Le terme de « souffle » me semble le plus approprié, notamment compte tenu du motif représenté : ce Bouddha au ventre énorme me fait penser à notre pratique de respiration profonde pendant la méditation du matin, au dojo. Son ventre se gonfle, asborbe tout l’oxygène possible, pour ensuite le restituer avec un grand sourire.

Bouddha-joyeux-1

 

Bouddha-joyeux-2

 

Bouddha-joyeux-4

 

Bouddha-joyeux-5

Bouddha-joyeux-6

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *