Avec quoi partir en uchi-deshi pour 5 mois ?

Salut à toi, chèr.e lecteur.trice… Framagirl et M.Mih partent 5 mois au Mexique pour étudier l’Aikido, ça, tu le sais peut-être déjà. Mais quels bagages on emporte, en voyage pour 5 mois de pratique dans un dojo à l’étranger ? M. Mih a fait sa liste, voilà la mienne.

Je te raconte ce qu’il y a dans mes deux sacs à dos (un bagage en soute et un bagage à main). Je distingue là-dedans ce qui fait partie du matériel « normal » de stage d’Aïkido, et ce qui relève d’une nécessité particulière liée à la durée ou à notre destination. Ca me permet moi-même de réaliser quelles sont les choses qu’on pourrait considérer comme superflues, car finalement, ce que j’emporte « parce qu’on y va 5 mois », c’est souvent des objets « au cas où ». Et tout minimaliste qui se respecte sait que garder un objet « au cas où » ne permet pas vraiment de réduire sa quantité d’affaires…

Enfin voilà ce que ça donne :

1. Trousse de toilette et de secours

Les basiques

La poche du haut de mon sac de rando décathlon me sert de trousse de toilette et de secours. J’y ai mis en vrac ma brosse à dents, le dentifrice et la brosse à cheveux, ainsi que quelques élastiques.
On y trouve aussi : un déodorant et un shampoing solides Lamazuna
Et un petit sac Puma (il me vient des Goodies du Marathon de Colmar, couru par M. Mih fin septembre. ) dans lequel sont fourrés tous les objets de petite taille de la trousse de secours : couple ongles, ciseaux et lime à ongles.
Un rouleau de strap et un rouleau de sparadrap
Du cicatryl : magique pour soigner les crevasses si mes pieds souffrent d’être plus sollicités qu’à leur habitude…
Paracétamol
Un petit reste de crème cicatrisante faite maison par ma soeurette, à base d’huile d’olive et d’huile essentielle de lavande. Elle est stockée dans un pot Lush vidé.
Crème à l’arnican en cas de bleus ou de bosses.
Couteau suisse. (En général je préfère le garder sur moi, mais ça n’entre pas en cabine dans l’avion ces petites choses-là.)

Le supplément « 5 mois de voyage »

Crème solaire (nécessaire pour une alsacienne à Todos Santos)
Quelques flacons d’huiles essentielles : lavande, eucalyptus, (courbatures ?), (celle de l’ostéo ?)
Une boite d’antibiotique naturel : extrait de pépin de pamplemousse. Je connaissais la version liquide et là je pars avec une version en comprimés qui prend moins de place dans le sac.
Un petit rouleau de scotch rouge, qui permet, pendant la pratique de l’Aïkido, de signaler une zone douloureuse si je suis blessée. J’espère ne pas avoir à m’en servir !!
1 pisse-debout freelax : pour uriner debout, tout est dans le titre. + un spray hydro-alcoolique pour le nettoyer facilement.
Un mini kit de couture

2. Les vêtements

Les basiques

2 kimonos et un hakama
1 serviette de bain compacte en microfibre
1 jean de rechange
1 brassière de sport Icebreaker (donc en laine mérinos, qui a le mérite de ne pas trop retenir les odeurs)
3 t-shirts à manches courtes (dont 1 modèle icebreaker, toujours dans l’idée de faire moins de lessives…)
1 robe tunique (je me demande si elle n’est pas en trop, je verrai à la fin du séjour si je m’en suis servie…)
6 slips et 2 paires de chaussettes de rechange.
4 serviettes hygiéniques lavables (dont deux achetées juste avant le départ, au Bocal à Strasbourg.)
Sac de couchage Décathlon.

Le supplément « 5 mois de voyage »

1 t-shirt à manches longues (pour lutter contre les moustiques)
1 maillot de bain.
1 haut de kimono « léger » (acheté au rayon judo enfants chez décathlon) C’est du 140 cm mais il me va (le haut fin… parce que le bas, je n’ai même pas pu rentrer une cuisse dedans. Il a fini dans une « habit box »)

3. Les papiers et autres trucs organisationnels

Les basiques

Sacoche qui contient un porte-documents EM Strasbourg (offert pour ma participation de cette année en tant que Jury d’admission) : dedans on trouve la plupart de mes papiers d’identité, qui sont par ailleurs scannés et enregistrés sur deux espaces en ligne différents.
Téléphone mobile = le Crosscall Trekker X3. Jusqu’à présent j’avais un iPhone, mais il a rendu l’âme en touchant le sol une semaine avant le départ. Avec M.Mih on a donc, cette fois ci, opté pour un modèle un peu plus solide.
Écouteurs.

Le supplément « 5 mois de voyage »

Un passeport biométrique, nécessaire pour entrer au Mexique.
Quelques dollars US (j’ai découvert en préparant ce voyage qu’il n’était pas possible d’obtenir des pesos mexicains depuis la France. D’après le banquier, c’est une devise qui ne s’exporte pas. )
Ordinateur portable + alimentation : pour pouvoir écrire sur nos blogs, répondre à nos mails et visionner les 10 films prévus pour 5 mois à Todos Santos (on se demande si on arrivera à les voir tous, affaire à suivre…)
Adaptateur pour les prises mexicaines (c’est le même modèle que pour les USA)
Petit guide d’Espagnol (merci Leïla)
Batterie nomade EM Strasbourg (reçue l’année dernière pour ma participation aux oraux d’admission)
Ceinture à poche « à cacher » sous le pull : pratique pour ne pas se faire piquer les papiers ou le téléphone dans des zones touristiques. A voir à l’usage si c’est vraiment pratique…

4. Autres trucs variés (uniquement du « supplément 5 mois de voyage »)

Une paire de Luna Sandales : pour pouvoir être active en extérieur les orteils à l’air. Sur une semaine de stage en comparaison, je pars seulement avec les chaussures que j’ai aux pieds.
Lunettes de soleil corrigées et lunettes de soleil EM Strasbourg pour pouvoir faire des selfies #bedistinctive. Là j’ai un peu exagéré… j’aurais pu n’en emmener qu’une.
Mais l’endroit où je déconne carrément, c’est en emportant 5 cahiers souples Moleskine. C’est beaucoup trop. Mais j’ai pour objectif de dessiner un peu tous les jours pendant 5 mois, et je ne savais pas trop ce que je trouverai comme matériel sur place. J’emporte aussi une trousse de crayons.
Quelques cartes postales pré-remplies à envoyer à nos ami.e.s et familles (en stage d’une semaine, je ne passe jamais à un bureau de poste, faut pas exagérer ^^’)

5. Les ajouts de dernière minute

(ne figurent pas sur la photo.)

– Une moustiquaire de tête (recommandée par notre futur enseignant, Juba Nour sensei) J’ai l’air d’Indiana Jones en fille avec ce truc, n’est-ce pas ? XD


– Les deux livres que j’ai failli oublier chez un ami avant de partir : La Horde du contrevent, d’Alain Damasio et La parfaite lumière (Yoshikawa).

Tout cela a été soigneusement réparti entre deux sacs Quechua

– Le grand : Sac à dos de trekking 50L (13,7kgs à la pesée de l’aéroport)
– Le petit : Sac à dos de randonnée rapide 17L

6. Ma tenue le jour du départ.

Oui, je pars habillée. Il fait peut-être chaud au Mexique, mais à Paris, ça caille. Je porte donc :
– Une paire de chaussures minimalistes Merell (en fin de vie, parce que ça fait un an que je les porte presque tous les jours)
– Une paire de chaussettes
– Un 7e slip (oui, y’en avait 6 dans le gros sac, il faut suivre !)
– Un pantalon d’escalade assez ample, en coton bio, très confortable
– Un t-shirt en coton
– Un pull
– Une veste en jeans (je me demande si elle n’est pas en trop celle là…)
– Un tour de cou qui tient chaud (pour Paris)
– Mes lunettes de vue
– Un élastique à cheveux

Ha, et j’ai failli oublier. Je suis accompagnée d’un porte-bonheur qui provient d’un temple japonais, ramené spécialement pour l’occasion par David et Bertille, qui y sont allé.e.s en lune de miel. Merci les copain.ine.s !

7. Les « moins » dus aux 5 mois de voyage

Pour finir, je note tout de même que le fait de partir 5 mois a retiré de ma check-list quelques objets :
– Je pars sans mes armes d’Aïkido (Jyo, Nokken et tanto), car l’enseignant chez qui nous allons a proposé de nous en prêter sur place pour faciliter le voyage.
– Pas non plus de matelas de camping : nous aurons la chance d’avoir un lit là bas, la plupart du temps.
Dans mon sac principal, j’ai environ 3 kgs d’affaires en plus que M.Mih. Bon à ma décharge, je n’ai pas autant d’expérience que lui en termes de minimalisme, et je me dis encore souvent « mais j’en ai besoiiiin… de cet orriculum / paire de chaussette / cahier supplémentaire / stylo de rechange / whatever » vous voyez le genre.
Et dans mon « petit » sac, j’ai l’ordinateur et le téléphone mobile, on ne se refait pas. Ce voyage sera l’occasion d’expérimenter la vie avec peu de choses en termes de matériel, mais peut-être aussi de trier encore plus le nécessaire du superflu.

Je termine cet article dans l’avion en direction de Mexico City, d’après ce que je vois sur le petit écran de télé collé à mon siège, nous somme entrain d’atteindre le continent américain. Incroyable…

Je te dis à bientôt pour des nouvelles de l’aventure uchi-deshi 😉

PS : Si tu as des commentaires ou questions, je réponds là dessous !

PPS : le début de l’histoire, c’était par là : 5 mois d’Aïkido…. tu vas vraiment faire ça ??

3 commentaires Ajoutez le votre

  1. JP dit :

    Le pisse debout …Sic … une présentation s’impose 🙂

    1. Framagirl dit :

      un objet extrêmement pratique pour les dames 🙂 https://www.pissedebout.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *